Les 4P

Préparation, Plaisir, Performance, Partage. Les 4P!
Une erreur est survenue dans ce gadget

lundi 13 juin 2011

La Course du Château de Vincennes - 12 juin 2011


Fidèle à Sport Passion Organisation depuis 1 an (les Chasseurs de Temps, le Marathon de Vincennes), je participais ce dimanche 12 juin à mon premier 10 km "officiel", la Course du Château de Vincennes. Dossard 1578.




Le parcours réputé très roulant est une boucle dans le Bois de Vincennes, autour du Lac des Minimes. L'arrivée est royale: sur tapis rouge, dans la cour du Château !



Je m'étais fixé un double objectif sur cette course: battre mon record de 45:43 réalisé l'année dernière lors d'une préparation marathon et, plus ambitieux, effectuer la course à 14 km/h de moyenne, soit en 43 minutes.
Pour cela, j'ai suivi un programme sur 4 semaines (voir catégorie "Plans d'entraînement" pour plus de détails), lequel devait me permettre d'atteindre cette cible.

L'avant-course se passa parfaitement. Très agréable et singulier de s'échauffer dans un site construit au XIVème siècle par Charles V et qui s'associe à des personnages tels que Mazarin, Le Nôtre, Diderot et Daumesnil, entre autres...




Les sas de départ sont organisés sur les 2 allées du Cours des Maréchaux, dossards pairs à gauche et impairs à droite. Les 4000 inscrits devraient, ainsi, éviter les embouteillages et pouvoir prendre rapidement leur rythme de croisière.



10 heures: le coup de feu est donné. Je mettrais seulement 7 secondes pour franchir la ligne ! C'est parti pour mon premier 10 km en course.



Grosse accélération à 17,5 km/h puis j'essaie de prendre mon allure à 4:17/km. Mais je pars trop vite. Je fais les 6 premières minutes à 14,5 km/h et les jambes n'y sont pas ! Fort logiquement, la vitesse commence déjà à diminuer et je sens qu'il va falloir lutter tout du long.
Passage au 5è en 21:30. Pile dans les temps... Mais avec le départ que j'ai pris et la méforme du jour, je suis déjà grillé. Je n'ai pas un gros mental aujourd'hui. Pourtant, tout y est: le soleil, le bois, la famille présente. Bref, les conditions sont réunies et malgré cela je n'avance pas. Allez savoir...
Je suis maintenant à une allure de 4:29 (13,4 km/h) et vais même descendre jusqu'à 13 km/h de moyenne entre la 30è et la 40è minute de course.
La beauté du final avec vue sur l'entrée du Château et tapis rouge signe la fin d'un dur labeur. Une pointe à 17,8 km/h et je termine en 44:14, 671è sur 3300 arrivants.






Bilan: je bats mon record d'une minute trente mais l'objectif n'est pas atteint (13,5 km/h de moyenne au lieu de 14).  Un départ trop rapide, un jour sans et un manque d'expérience sur cette distance expliquent probablement ce demi-échec.


Il est évident qu'il y a des enseignements à tirer. Je n'aime, a priori, pas trop le 10 km mais il semble que cette distance soit une véritable base pour progresser en course à pied. C'est bien noté !
Mais pour l'heure, un peu de repos et place à l'objectif de fin d'année, le marathon de Vincennes le 30 octobre prochain.

4 commentaires :

  1. C'est quand même pas mal. Il faut, avant tout, se faire plaisir et décompresser de sa semaine de boulot.
    Signature : un gâtinais

    RépondreSupprimer
  2. Exact ! L'essentiel est bien là. C'est le gâteau. Mais lorsqu'il y a la cerise, c'est encore meilleur...

    RépondreSupprimer
  3. Ha tu es parti bien trop vite, mais pas facile à évaluer dans le flot des coureurs.

    Fred

    RépondreSupprimer
  4. Oui Fred. Encore une bonne leçon à retenir pour les prochaines courses.

    RépondreSupprimer